Votre article est dangereux

Au téléphone (durée de l’appel: 10 minutes):

Bonjour monsieur, j’ai acheté un jouet chez vous, c’était un cadeau et quand on l’a offert à l’enfant, tout s’est cassé, heureusement que sa mamie l’a vu à temps, sinon il aurait pu avaler des petites pièces et s’étouffer !
Mon client que j’adore

Ah, c’est vrai que c’est problématique, vous faites bien de m’appeler, quel était le produit ?
Moi
Un jouet en bois, qui ressemble à un téléphone, avec un miroir, des petites boules en guise de touche et la pile s’est même enlevée et l’enfant aurait pu l’avaler aussi !
Mon client que j’adore

… excusez-moi mais êtes vous certaine de l’avoir acheté chez moi, je ne fais pas cet article.
Moi

Oui je suis sûre, je suis même passé tout à l’heure devant votre magasin, il était fermé.
Mon client que j’adore
oui c’est vrai, je suis désolé j’étais en livraison, par contre, ne le prenez pas contre vous mais je ne vends aucun jouet avec piles…
Moi

… mais j’en suis sûr, c’est même une dame qui m’a servie et m’a fait une carte Client Roi !
Mon client que j’adore
Je vous crois, mais je ne suis pas Client Roi…
Moi

Mais c’était une dame qui m’a servi, c’était pas vous hein, et c’est bien chez vous que je suis venu !
Mon client que j’adore
Je pense que vous devez confondre, ça fait 3 ans que je suis ouvert, et il n’y a jamais eu que moi en magasin, je n’ai jamais eu de salarié et je suis bien un homme… bon par contre, je vais vous donner la référence du produit et quand vous aurez trouvé le bon magasin, vous leur donnerez et il vous reprendront l’article sans souci, d’accord ?
Moi

… ah bon… bon ben j’ai du confondre, excusez-moi…
Mon client que j’adore

Anecdote proposée par Romain de captaineromain.com.

Commentaires

commentaires